Association > Bulletin RELIER décembre 2011

Bulletin RELIER décembre 2011

 20 décembre 2011

Durant le trimestre écoulé, les projets de RELIER ont bien avancé.
Voici, en cette fin d’année, des nouvelles de nos chantiers et une esquisse pour 2012.

Alors bonne lecture, et bonne fin d’année !
Pour télécharger le document au format pdf c’est ci-dessous

PDF - 230.3 ko
Bulletin RELIER décembre 2011

HABITAT

Cycle de rencontres Habitat Léger et Mobile

RELIER initie un nouveau cycle de travail et de rencontres sur l’habitat léger, éphémère et mobile en 2011 et 2012, dans le cadre de sa programmation habitat. Nous souhaitons ainsi ouvrir des espaces d’échanges et de débats pour alimenter un état des lieux partagé de ce phénomène en France, notamment -mais pas seulement- en milieu rural.
Ce cycle vise à mieux connaître les différentes formes de cet habitat, la diversité de ses occupants ainsi que celle de leurs motivations et de leurs besoins. Il s’agit aussi de voir les questions que ces modes d’habiter posent face aux enjeux environnementaux (empreinte écologique, nature des matériaux, impacts énergétiques, paysage...) et sociaux (accessibilité, voisinage, entretien, précarité, confort, mobilité...) liés au logement.

Pour ce faire, RELIER propose un cycle de 3 journées décloisonnées ouvertes à toutes et tous entre fin 2011 et juin 2012 :
1. Une première journée s’est déroulée le 16 novembre 2011 à Brioude en Haute Loire (43) en partenariat avec l’association dASA. Cette journée a rassemblé 60 personnes dont de nombreux habitants et associations, venues de tous les horizons du Massif Central et même au-delà. La plénière matinale, a commencé par une restitution de l’étude menée en Sud-Ardèche par Floriane de l’association Avril. Plusieurs projets de vie, d’accueil ou de création d’activité en habitat léger ont ensuite été présentés et suivis d’une remise en perspective dans la situation générale du logement.

2. Une deuxième journée aura lieu le 22 mars 2012 à Saint Affrique en sud- Aveyron (12) en partenariat avec l’association IDEES

3. La troisième journée se déroulera en mai 2012 à Mazamet


Expérimentation Eco Habitat Fondation de France

L’expérimentation a vu la première rencontre de l’ensemble des 17 porteurs de projet sélectionnés (6 en Massif Central) le 18 octobre au siège de la Fondation de France (40 personnes présentes). Ce fut un beau moment de rencontres dans l’écoute, l’attention après 18 mois de travail coordonnés avec le comité Eco Habitat (Les membres bénévoles et les responsables salariés des comités Habitat, Environnement et Emploi) de la Fondation de France présidé par Christian Laidebeur.

Cette première journée de rencontre initie une exploration, un échange par rapport aux besoins des habitants et des opérateurs. Cette expérimentation se veut ouverte, apprenante, et attentive aux acteurs parties prenantes, pour créer les conditions d’une innovation sociale, fructueuse pour les habitants, les acteurs, et la Fondation de France, et interpellant des pouvoirs publics.

L’objectif principal concerne la qualité de vie et le confort des ménages pour un reste à vivre raisonnable obtenu par des actions réduisant ou supprimant la précarité énergétique.
Pour arriver à cet objectif, il s’agira de travailler sur l’amélioration du confort à la fois thermique, économique, environnemental des ménages dans cette situation, tout en abordant également les aspects comportementaux (gestes à intégrer pour y arriver). L’implication forte des personnes nous apparait comme incontournable sous des formes diverses en fonction des situations.

Les ressources des territoires y seront associées de manière optimale, ce qui pourrait permettre le maintien ou la création de l’activité économique en boucle courte, l’« éco-développement territorial » sur les territoires concernés : développement de filières courtes de matériaux écologiques, des activités liées aux économies d’énergie ...

Enfin, à la suite de cette expérimentation, après évaluation de la démarche, il sera important de diffuser de bonnes pratiques, qui seront capitalisées au fur et mesure selon l’avancement des projets (colloque, communication, rapports méthodologiques, réunions de travail avec les différents acteurs intervenants) pour faciliter ensuite la faisabilité de ces opérations, apporter le savoir-faire de la Fondation de France dans ce domaine.

Les différents porteurs de projets se nourriront également d’un processus de mutualisation des différents projets du programme. Des outils adaptés seront mis ensuite à leur disposition (site Internet, rencontre des porteurs de projets autour de problématiques partagées…).

Vincent Jannot (RELIER) fera le lien entre les opérateurs et la Fondation de France. Il sera l’interface des différents intervenants : il transmettra les questionnements de la Fondation de France aux porteurs de projet et réciproquement.

l suivra l’expérimentation. Il s’assurera que le déroulement des expérimentations est conforme au cahier des charges établi au préalable, aux objectifs stratégiques et au mandat. Il apportera un appui en ce qui concerne le lancement des actions, la planification des expérimentations, le suivi et l’accompagnement des porteurs de projet sélectionnés (échéancier, budget, gestion des ressources, etc.). Enfin, il assurera la mise en réseau des porteurs de projet.

Les projets sélectionnés ont les caractéristiques principales suivantes :
- Ils se déroulent sur un territoire clairement déterminé : 9 projets ruraux, 5 urbains et 3 mixtes
- Autant de projets sont portés par des structures publiques ou para publiques que privées
- 11 concernent de la réhabilitation, 4 de la construction neuve et 2 sont mixtes
- Les projets touchent de 10 à 120 logements et ménages, sur des projets individuels et collectifs, avec des locataires et des propriétaires
- Ils concernent un projet d’habitat durable c’est-à-dire qui inclura les aspects techniques, ainsi que les dimensions sociales, environnementales, économiques et de gestion ;
- Ils assurent à la fois l’accompagnement individuel de chaque ménage engagé ainsi que le pilotage et le suivi du projet collectif.
_ Deux exemples de projets soutenus dans le cadre de cette expérimentation :

PEGASE PERIGORD - Aquitaine : Pilotage de chantiers solidaires en auto éco-rénovation sachant que cette association porte l’éco centre du Périgord et a déjà mené une expérience similaire en 2007 – 2008 avec la CRESS Aquitaine suite aux premières rencontres « Habitat Rural » organisée par RELIER en septembre 2006..
L’association souhaite former 36 « chefs de famille » (hommes et femmes) et co-piloter avec eux des chantiers d’auto réhabilitation écologique sur 4 cantons ruraux de Dordogne.
Il travaille en partenariat avec les services sociaux du conseil général, Tri Cycle enchanté qui a un projet de ressourcerie « matériaux de construction ». L’idée est de voir comment travailler avec les matériaux de dé-construction, de récupération.
5 familles sont d’ores et déjà repérées. Ils remarquent qu’il est plus simple de travailler avec des locataires qu’avec des bailleurs occupants. Un diagnostic global est systématiquement établi avec les habitants en tenant compte de leurs envies comme le fait par exemple de « pouvoir accueillir les copains » !
Le problème du transport pour développer les chantiers d’entraide en rural est crucial.

TERRE DE LIENS – Massif Central  : 41 Chantiers de réhabilitation, 13 prévus en Rhône-Alpes et 28 en Massif Central
Méthodologie de valorisation de la participation des habitants dans l’éco-rénovation et l’entretien de bâtiments d’habitations en propriété de structures collectives et solidaires. Ce projet vise à expérimenter et capitaliser, pour une typologie de situations, les modes de contractualisation avec les habitants permettant de garantir une rénovation et un entretien des bâtis d’habitation en optimisant les rapports « utilité / coût / qualité » et une juste indemnisation des apports réalisés par les habitants. Mobilisation d’un réseau de compétences et de ressources et développement de partenariats institutionnels, techniques et politiques pour pérenniser la gestion locative du patrimoine de Terre de Liens, et professionnaliser le Mouvement Terre de liens dans le métier de gestionnaire d’immobilier à vocation sociale.

Identifier un partenaire local pour accompagner ou assumer l’ingénierie de l’opération de réhabilitation (ANAH, PACT, opérateur de logement social…). Capitaliser l’expérimentation : création d’outils, diffusion et formation du réseau salarié et bénévole de Terre de liens à l’échelle nationale (20 régions, 70 lieux en propriété, avec 40 logements, et perspectives de nouvelles acquisitions sur les années à venir), dans le cadre du programme Massif Central auprès des collectivités locales et autres acteurs du développement économique et/ou du logement en milieu rural.
Cette expérimentation vise à travailler sur la question du statut par rapport au bail rural, la valeur d’usage du bien, et comment le locataire va pouvoir capitaliser ses travaux, en tant qu’auto constructeur. Un cahier des charges sur les éco-matériaux sera établi pour l’inscrire dans le bail rural environnemental signé entre le fermier et le propriétaire.


Outil de Finance solidaire pour l’habitat

Cet outil financier a deux objectifs : apporter des fonds propres et faciliter le tour de table local avec l’ensemble des acteurs. Il doit favoriser l’innovation sociale, et reposer la question du lien biens publics – biens privés comme un nouvel outil urbanistique participatif.

Il doit aussi permettre l’accès au logement social, faciliter un processus participatif tout au long du projet, aider une mixité économique avec priorité au social, stimuler une nouvelle relation à la propriété et au patrimoine, favoriser la non spéculation, et un engagement fort d’une collectivité.

Pendant qu’Ingecoop mène des études pour des habitats participatifs et non spéculatifs avec Hérault Habitat et autres communes, nous réfléchissons aussi à la création d’une association multi-partenariale (SCIC Habitats Solidaires, FN PACT, Habicoop, Urban coop, SNL, Ingecoop, …) pour soutenir cette démarche de création d’un outil de finance solidaire pour venir en appui aux projets d’habitats participatifs, solidaires et non spéculatifs.


Plateforme pour l’habitat groupé, participatif et solidaire

Trois objectifs à ce projet : identifier et actualiser les ressources présentes sur chaque territoire, rendre plus visible les projets d’habitat groupé, les mettre en relation tout en initiant une dynamique de mutualisation des ressources (contacts, compétences, documents, expériences, techniques …).

La priorité a été mise sur la réalisation d’un site portail fédérateur des réseaux existants. Nous sommes en train de débroussailler ses fonctionnalités et son type de gouvernance, pour qu’elles favorisent la participation et l’usage des habitants.

Pour sa mise en place, il sera nécessaire de constituer une association (d’ici l’été 2012) animée par une gouvernance collégiale.


Projections débats

Relier vous propose de présenter les Portraits de Lieux en Vie (coffret regroupant un livret et un DVD) et le Guide à l’usage des élus, sous forme de projections débats organisées à la demande d’associations, collectivités locales ou groupes d’habitants.

Plusieurs débats autour de Portraits de lieux en vie sont actuellement programmés
- St Simon (46) dans le cadre de Causeries, soirées débats organisées par le PNR des Causses du Quercy.
- Maison de l’architecture de Toulouse

FORET

Perspectives

Malgré l’hiver qui s’annonce, le Réseau pour les Alternatives forestières (RAF) est en pleine croissance. L’année 2011 aura été le temps de la construction collective des bases du réseau, de la mise à plat du projet et de la recherche de partenaires opérationnels et financiers pour le mener à bien. Fin 2011, le RAF se lance dans un plan d’action prévu pour trois années. De multiples actions sont prévues comme la poursuite des rencontres et des chantiers collectifs, le développement de formations, le soutien aux actions locales, le travail sur le foncier collectif forestier ainsi que la sensibilisation et l’essaimage des pratiques.
Le compte rendu des 6eme rencontres sur le thème : "Sylviculture et fonction éducative de la forêt » qui se sont déroulées en octobre 2011 dans le Tarn à Verdalles est disponible sur le site de RELIER


Formations

Côté formation, la phase "terrain" de la formation éco-gestionnaire récoltant forestier, mise en place grâce à un partenariat RAF - CFPPA de Carmejane (04) vient de prendre fin. Tous les acteurs, incluant l’ONF, sont satisfaits de cette première expérience, souhaitent renouveler la formation et poursuivre la collaboration. Le RAF prévoit également de mettre en place des formations de trois à six jours sur le bûcheronnage sélectif, à destination des agriculteurs, des propriétaires forestiers ou de toute autre personne pouvant être amenée à réaliser des coupes et souhaitant les faire dans le respect de la forêt. Les premières auront lieu courant 2012 dans la Drôme (26) et en Aveyron (12).


Achat collectif de foncier forestier

Par ailleurs, un travail sur l’achat collectif de foncier forestier a débuté en octobre 2011. Ce chantier qui tient à coeur des membres du RAF s’est ouvert lors d’une réunion à Cluny (71) réunissant des membres du RAF, de Terre de Liens ainsi que des acteurs locaux sensibles au enjeux forestiers. Terre de Liens y a reconnu le RAF comme son interlocuteur privilégié pour les questions forestières et des premières pistes d’actions ont été ouvertes. Un audit des forêts appartenant à Terre de Liens vient d’être lancé ainsi qu’une réflexion sur le fermage forestier (quel modèle pour le paysan-forestier ?). Une sensibilisation aux enjeux et à la gestion douce de la forêt est également prévue. Lors de la prochaine rencontre du RAF, un atelier spécifique au foncier forestier permettra à tous les acteurs concernés par cette thématique de se mettre en lien et de construire ensemble.


Rencontre Gestion forestière douce et implication citoyenne

Cette rencontre aura lieu les 12 et 13 mai à Die dans la Drôme. Sa thématique sera "Gestion forestière douce et implication citoyenne". On y parlera de la possibilité que nous avons, professionnels et non professionnels, de nous impliquer dans la gestion forestière. Des ateliers traiteront des micro-filières mettant en liant les propriétaires, exploitants et consommateurs, de l’achat collectif de foncier et de la gestion des forêts communales.


Sensibilisation et Information

Pour finir, des outils de sensibilisation et d’information sont prévus. La réalisation de portraits d’acteurs alternatifs et d’un site internet devrait débuter fin 2012.

En attendant, des émissions radio Entre cimes et racines sont déjà disponibles sur le site de RELIER

Un film de vingt minutes "Tenter l’alternative... pour une gestion douce de la forêt", présentant le réseau et des pistes d’actions est en vente à prix coûtant (contactez nous). Ce film, réalisé gracieusement par l’équipe de réalisateurs de "Dans le champs", est un excellent outil pour lancer le débat en local.

Retrouvez les bulletins du Réseau des alternatives forestières sur le site de RELIER

Vie associative

L’assemblée Générale de RELIER au eu lieu le 15 octobre à Clermont-Ferrand dans les locaux du CREFAD Auvergne. De nouveaux administrateurs ont intégré le CA .

Le compte rendu de cette AG est disponible sur le site

Site internet

Vous pouvez feuilleter, écouter ou télécharger sur le site de RELIER :

- Les actes des deux dernières rencontres « Eco Habitons Solidaires » et « Urbanisme Participatif »
- le diaporama de "Portraits de lieux en vie"
- Entre Cimes et racines , une série d’émissions réalisées par Radio Zinzine en partenariat avec le Réseau pour les Alternatives Forestières.
-Anastomoses le bulletin du Réseau des alternatives forestières

Des nouvelles du réseau

C’est déja fait

En tant que membres du réseau, nous vous invitons à partager avec nos lecteurs les évènements majeurs que vous organisez et qui sont en rapport avec nos actions.
Les 5eme rencontres régionales de l’habitat groupé et participatif se sont déroulées les 2 et 3 décembre dans les Cotes d’Armor organisées par le Groupement de Ressources Territoriales Ouest. Bientôt le compte rendu sur leur site www.cohabitatsolidaire.org

Les Rencontres du réseau régional Habitat Groupé Sud-Est se sont tenues le dimanche 23 octobre à Marseille organisées par le Réseau Habitat Groupé Sud-Est et accueillie par l’association Habitons Groupé 13 !
Journées de l’Urbanisme 2011 à Gignac, Clermont l’Hérault et Lodève du 15 novembre au 20 décembre 2011 organisées par la manufacture des Paysages www.lamanufacturedespaysages.org/

C’est en cours

Un Livre blanc de l’Habitat participatif sera disponible sous forme numérique d’ici fin décembre. Sa diffusion auprès des collectivités sera faite conjointement par toutes les associations signataires à partir de décembre.

Mobilisation générale pour le logement sur le site de la fondation Abbé Pierre : vous pourrez signer la pétition et vous mobiliser pour exiger des candidats qu’ils s’engagent. www.fondation-abbe-pierre.fr/

contact

RELIER 1, rue Michelet - 12400 Saint Affrique 05 65 49 58 67 contact@reseau-relier.org www.reseau-relier.org


Les chantiers que nous menons sont rendus possibles par l’appui financier de l’Europe (FEDER), des régions Auvergne, Bourgogne, Limousin, Midi-Pyrénées et Rhône-Alpes, du FNDVA, des fondations de France, Abbé Pierre, Pour une Terre Humaine et Un monde par Tous.


Conformément à la loi française No 78-17 du 6 janvier 1978 relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés, tout utilisateur ayant déposé des informations directement ou indirectement nominatives peut demander la communication des informations nominatives le concernant à l’administrateur des inscriptions et les faire rectifier le cas échéant. Ce droit est effectif et permanent, puisque vous pouvez à tout moment visualiser, modifier, ou supprimer votre inscription, en nous contactant par e-mail.


Pour vous désabonner de la liste, envoyez-nous un message depuis votre adresse mail à supprimer à contact@reseau-relier.org en mettant comme objet du message "Désabonnement".

Avec le soutien du FEDER :